Publié le

ACCEPTE-TOI ! ( Partie : 1 )

ACCEPTE-TOI =

 

 

Affronter la peur et retrouver la liberté =

Le premier pas vers la liberté consiste à comprendre ce qui nous fait peur. Nous pouvons en effet avoir peur d’un nombre infini de choses. J’ai longtemps vécu avec la peur de ne pas être agréable à Dieu. Mais j’ai fini par comprendre qu’il y a une grande différence entre chercher à être agréable aux hommes et être agréable à Dieu. Ce qui est important pour Dieu, c’est la Foi de ses enfants.

Nous devons avoir confiance en Lui.
Dieu sait que nous ne serons jamais à la hauteur et c’est pour cela qu’il a confié la mission de sauver l’humanité à son fils unique Jésus.

J’ai essayé d’être agréable à Dieu en adoptant un bon comportement, en étant conforme aux normes sociales, mais au fond de moi-même je me sentais triste car il me manquait quelque chose. J’étais victime de la déception et ma peur était liée à mes échecs. J’étais convaincue qu’il me fallait faire toujours plus pour que Dieu m’accepte, mais c’était une erreur de croire cela.

Il se peut que vous soyez trompés comme je l’ai été par le passé. Se laisser duper, c’est croire à un mensonge. Tant d’hommes aujourd’hui sont victimes de pensées erronées, fondées sur de fausses croyances. Autrefois, je croyais que mon passé influencerait mon futur, mais grâce aux paroles de Dieu, j’ai appris que toutes mes croyances n’étaient pas la vérité ! On peut tourner le dos au passé et bénéficier de la miséricorde et du pardon de Dieu. Vous pouvez faire confiance à Dieu et Lui confier votre avenir, croyez-moi. Il nous a préparé un avenir brillant avant même que notre système écologique n’ait fonctionné.

 

Que dois-je faire pour être agréable à Dieu ?

Il nous faut tout d’abord avoir foi en Jésus, puis faire tout notre possible pour lui être agréable. Selon Hébreux Chapitre : 11 Verset : 6, il faut que celui qui s’approche de Dieu croie qu’il existe, qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.

Nous pouvons lire dans Jean Chapitre : 6 Versets : 28-29 que les hommes voulaient savoir ce qu’il fallait faire pour être agréable et accomplir les œuvres de Dieu. Jésus leur a répondu que l’oeuvre de Dieu, c’est que nous croyons en Celui qui l’a envoyé.
Nous pouvons faire de bonnes actions, mais tout cela n’a aucun sens aux yeux de Dieu si nous n’avons pas foi en Jésus. Pour lui être agréable, il faut croire en Jésus. Ainsi nous jouirons de la paix et la tranquillité (Hébreux Chapitre : 4).

Notre rôle est de croire, celui de Dieu d’exécuter.
Notre part en tant que fidèles croyants est de croire, autrement dit d’avoir la foi. Rappelez-vous que nous ne sommes pas acceptés en Jésus grâce à nos actes. Les chrétiens sont reconnus par leur foi et non par leurs œuvres, c’est pourquoi ils sont appelés des « croyants ». Il nous arrive d’être fiers de ce que nous faisons, or il nous faut admirer ce que Dieu a fait pour nous, afin de nous sauver de nos péchés.

En réalité, nous avons deux options, ou bien nous concentrer sur nos péchés ou bien nous concentrer sur la miséricorde de Dieu. La première mène à la déception, la tristesse, le manque d’assurance, la deuxième à la tranquillité, la sérénité, la paix et la joie. Une fois que cette vérité sera devenue claire pour nous, notre relation avec Dieu sera différente.
Nous n’aurons plus besoin de plaire aux autres dans le but d’être accepté. Nous ne vivrons plus cette dépendance à l’admiration. Si nous voulons être agréable à Dieu nous devons respecter les paroles de Jésus qui figurent dans les Évangiles.

J’ai vécu de longues années dans le piège de la dépendance à l’admiration. Les vérités étaient déformées dans ma vie. Je croyais qu’il me fallait faire beaucoup de choses pour gagner l’acceptation de Dieu. Mais, il y a une différence entre être accepté par Dieu et être accepté par les hommes, c’est totalement différent. Lorsque nous commettons des erreurs, nous avons l’impression que Dieu nous rejette.

Ce n’est pas vrai ! Les problèmes commencent lorsque nous croyons en ce mensonge. Si nous n’y prenons pas garde, toute notre vie tournera autour de cet axe.
J’ai une employée qui a beaucoup souffert dans son enfance ; ses parents n’étaient jamais satisfaits de ses résultats scolaires. Cette employée a adopté un comportement étrange. Quand elle ressentait que son travail était inachevé ou imparfait, elle se mettait à déployer des efforts énormes, c’était extrêmement contraignant. J’étais inquiète pour elle. Je voulais aller vers elle et lui parler mais je ne le pouvais pas. J’étais sa directrice, mais j’évitais de lui faire des remarques parce que je connaissais d’avance ses réactions. J’évitais même les questions qui concernaient le déroulement de mes projets. Quand elle ressentait qu’elle n’avait pas fait un rapport impeccable elle tombait dans la déception même si je restais calme. Au début je ne comprenais pas son comportement j’avais peur de m’approcher d’elle. Je souhaitais éviter tout malentendu. Après avoir prié et parlé avec elle, j’ai compris qu’elle agissait ainsi parce qu’elle avait peur d’être exclue. Son sentiment d’exclusion l’obligeait souvent à se retirer et à rester seule. Le pire était que je croyais parfois qu’elle ne m’aimait pas et me rejetait à la fois. Je n’attendais pas d’elle qu’elle me donne des rapports parfaits, mais elle le croyait et pensait même que je n’étais pas satisfaite de son travail ni de sa personne. La pauvre !

Elle vivait jour après jour captive d’un mensonge de sa propre invention. Cette atmosphère donnait à Satan de multiples occasions d’intervenir.
A vrai dire, elle travailla pour moi de longues années. Plus tard, lorsqu’elle compris que je l’appréciais et que je n’attendais pas d’elle qu’elle fasse son travail de façon absolument parfaite, tout a changé. Nous avons alors travaillé ensemble de longues années. Cette employée n’a changé d’attitude qu’après avoir cru mes paroles et non ses sentiments. C’est la même chose pour chacun de nous en ce qui concerne notre relation avec Dieu. Il nous arrive parfois de croire que nos sentiments sont vrais, mais il faut croire et trouver notre assurance dans les paroles et les promesses de Dieu et non pas dans ce que nous ressentons. C’est pour cela que je le répète, l’exclusion n’existe pas en Dieu !

Il faut savoir que Dieu nous aime sans condition.

Son Amour n’est pas conditionné par ce que nous faisons ou ne faisons pas.

En qui avons nous foi ?

Est-ce dans le Dieu de l’Évangile ou dans le dieu de nos sentiments ?

 

Le désir d’obéir à Dieu et de le satisfaire =

Tous ceux qui aiment Dieu cherchent à lui plaire et à lui obéir. L’idée de plaire à quelqu’un prouve qu’il a une certaine valeur pour nous. Si nous vivons selon ces valeurs, nous essayerons par tous les moyens d’améliorer notre comportement.

Dans Chronique Chapitre : 2 l’Éternel étend son regard sur toute la terre, pour soutenir ceux dont le cœur est tout entier à lui. C’est ce que Dieu cherche et veut : un cœur tout entier à lui. Le texte ne dit pas qu’il cherche une personne qui a accompli beaucoup de choses mais qui a un cœur tout entier pour lui.

Un cœur qui ne peut supporter le péché, qui est prêt à faire miséricorde.
Dieu sait très bien que nous ne pourrons jamais atteindre la perfection, c’est pourquoi nous avons besoin d’un Sauveur. Dans Luc Chapitre : 5 Verset : 31, Jésus dit qu’il n’est pas venu pour ceux qui se portent bien, mais pour les malades et les pécheurs.

Il est venu pour ceux qui sont dans le besoin. Ce qui importe pour Jésus c’est notre cœur et non notre comportement. Jésus a critiqué les Pharisiens qui pensaient avoir des comportements parfaits, pratiquaient tous les rîtes et jeûnaient. Leur apparence était impeccable et ils en étaient fiers, mais leur intérieur ne l’était pas. Jésus s’intéresse au fond et non à la forme. Ces hommes appliquaient les rites à la lettre, mais leurs cœurs étaient loin de la miséricorde et la piété.

C’est pour cela que Jésus leur a dit en Matthieu Chapitre : 23 Verset : 27 = « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! Parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis qui paraissent beaux au dehors, et qui au dedans sont pleins d’ossements de morts et de toutes espèces d’impuretés ». 

Dans Jean Chapitre : 4 Versets : 23-24 Jésus demande que les vrais adorateurs adorent le Père en Esprit et en Vérité car Dieu est Esprit.

Pour avancer avec Dieu, il nous faut deux choses : avoir Foi en Jésus et avoir un cœur purifié.

Il y a des années, j’ai rencontré une personne qui m’a dit : « je ne suis pas mauvais, mais je suis fou », c’était une personne qui aimait les autres et qui voulait vraiment accomplir de bonnes actions. Mais cette personne faisait toujours de mauvais choix.

Ses décisions lui causaient beaucoup d’ennuis. Je suis certaine que vous avez rencontré des personnes semblables, des hommes et des femmes qui vous dépriment et que vous aimez vraiment malgré tout . Je crois que Dieu nous considère de cette façon : bien qu’on l’attriste parfois, il nous aime inconditionnellement.

Nous agissons parfois avec folie, nous commettons des fautes, puis nous nous adressons à lui pour être sauvés. Mais la bonne nouvelle est que Dieu ne nous laisse jamais sans réponse, il sait que nous ne serons jamais parfaits.

Psaume : 103 Verset : 14 = « Dieu se souvient que nous sommes poussière. » 

Nous faisons trop souvent attention au regard des êtres humains. Celui ci est basé sur les apparences, alors que Dieu regarde à nos cœur.

1 Samuel Chapitre : 1 Versets : 6 et 7 =« Et l’ Éternel dit à Samuel : Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l’ai rejeté. L’ Éternel ne considère pas ce que l’homme considère ; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’ Éternel regarde au cœur ». 

 

Suite de la prédication « Acceptes-toi » ( Partie  2 )

Avec l’aide de la prédication de J.M

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *