Publié le

ACCEPTE-TOI ! ( Partie : 2 )

ACCEPTE-TOI ! ( Partie : 2 ) =

 

Ce que je crains est ce qui m’arrive =

On peut le lire dans Job Chapitre : 3 Verset : 25« Ce que je crains, c’est ce qui m’arrive, ce que je redoute, c’est ce qui m’atteint ». 

Job a beaucoup souffert de ses peurs et a fait l’expérience de les voir se réaliser.

La Bible dit en Matthieu Chapitre : 9 Verset : 29 =  « Qu’il vous soit fait selon votre foi ».

 

C’est un principe positif et négatif à la fois. Ainsi si nous choisissons la peur, ce sont les fruits de la peur que nous récolterons, si nous choisissons la foi ce sont sans aucun doute les fruits de la foi que nous récolterons. C’est à nous de décider.

Il y a des années, nous avons décidé mon mari et moi de réaliser quelques travaux dans notre maison et avons confié le projet à une personne chargée de les faire. Cette dernière ne cessait de répéter « j’ai peur, j’ai peur de fermer le système d’alarme sans faire attention ».

Nous avons révisé ensemble le mode d’emploi et les directives indiquées sur le système d’alarme, mais il ne réussissait pas à dépasser sa peur et à avoir confiance en lui. Le premier jour il fît quelques réparations et avant de partir, il mit l’alarme en fonction. Vers 3 heures du matin, l’alarme s’est déclenchée à cause du mauvais temps. La police est intervenue et ils m’ont signalé que l’une de mes portes n’était pas correctement fermée. Nous avons prévenu la personne chargée des travaux et elle nous a aussitôt répondu : « Ah ce que je craignais s’est produit ! « 

Notre ouvrier était dans tous ses états.
La peur c’est la foi en ce que dit Satan. Nous ne devons jamais oublier que si Dieu nous parle, Satan le fait aussi et ce dernier est un menteur. Lorsqu’on se laisse tromper par ses propos mensongers on lui donne la possibilité de déformer notre vie et d’en faire ce qu’il veut. Mais si nous avons foi dans la Parole, c’est Dieu qui est maître de notre vie.

Si nous croyons donc les mensonges de Satan (menteur et père du mensonge, Jean Chapitre : 8 Verset : 44), nous ne saurons être agréables ni à Dieu ni aux hommes.
La même règle pourrait s’ appliquer au sentiment de rejet, si nous avons peur d’être rejeté nous finirons par l’être. Notre vie est le reflet de notre foi. Il m’arrive parfois de rencontrer des personnes qui sont stressées dès qu’elles me voient. Elles ont peur de moi car elles trouvent que je suis dotée d’une forte personnalité. C’est étrange, car je n’éprouve généralement aucune rancune personnelle envers ces personnes et je suis aimable avec elles.

Après avoir examiné leurs situations, j’ai compris qu’elles souffraient d’un complexe remontant à leur enfance. De fait, ces personnes éprouvent de la peur face à tous ceux qui exercent un pouvoir et elles perdent leur contrôle en présence d’une personne dotée d’une forte personnalité. Cela m’ennuyait et m’attristait. Quand ces personnes étaient présentes, je ne me sentais pas bien, car leurs paniques les menaient inévitablement à leurs peurs. Lorsque je fis les premiers pas, elles m avouèrent qu’elles m’avaient détesté pendant les premiers jours de collaboration et qu’elles ne supportaient pas de se trouver en ma présence.

Je connais très bien le sujet car j’ai vécu des situations identiques par le passé. Je suis née dans une famille dominée par la violence et la peur.

A cause de cela, un sentiment de peur s’était enraciné à l’intérieur de moi. Je me répétais sans cesse « je suis rejetée, personne ne m’aime » et je suis certaine que c’est le cas pour beaucoup d’entre nous.

Dieu nous aime =

Lorsque nous croyons en Dieu, nous avons la capacité de changer nos pensées.

Nous lisons dans Romains Chapitre : 12 Verset : 2 = « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l`intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait ».

En effet, ce sont nos pensées qui nous guident.
Après avoir lu la Bible, j’ai compris que Dieu nous aime et nous accepte malgré toutes nos maladresses. J’ai alors décidé de changer mes pensées et ma vision. Je voulais être aimée de tous et j’ai tout mis en oeuvre pour que cela se réalise.

J’ai appris comment mieux connaître ce que Dieu pensait de moi et non ce que Satan voulait me faire croire. Mon regard sur moi-même avait changé. Posez-vous cette question « Qu’est-ce que j’attends de cette vie ? ». Les réponses peuvent expliquer et mettre en lumière vos déceptions et vos échecs. Dieu exige que nous attendions courageusement ses bontés et non le malheur. Il nous affirme que nous sommes acceptés sans condition, car c’est l’oeuvre de la grâce. Vivre selon la grâce de Dieu est meilleur que d’essayer d’atteindre cette grâce par nos efforts personnels ou de chercher à plaire aux autres car, croyez moi, les autres ne seront
jamais satisfaits !

Voici ce que nous lisons à propos du baptême de Jésus en Matthieu Chapitre : 3 Verset : 13 à 17 =  « Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection ». 

Matthieu Chapitre : 17 Verset : 5 =  « Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les couvrit. Et voici, une voix fit entendre de la nuée ces paroles. Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection : écoutez-le ! » 
Jésus a eu besoin d’entendre la même affirmation deux fois de suite.

Et en ce qui nous concerne ? Si Dieu nous confie une tâche quelconque, de combien d’affirmations aurons- nous besoin ?
Si Jésus avait refusé ces paroles, quelle aurait été sa situation ? Sa mission ?
Nous avons besoin d’entendre et de comprendre que Dieu nous aime et que nous sommes sur la bonne voie. Dieu désire nous montrer par tous les moyens qu’il nous aime et qu’il n’y renoncera jamais.

Éphésiens Chapitre : 1 Versets : 4-5  = « En lui, Dieu nous a élu avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui, nous ayant prédestinés dans son Amour à être ses enfants d’adoption par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté ». 

Lorsque nous lisons ces paroles, il se peut que nous éprouvions des difficultés à les accepter et à y croire. Je vous encourage à répéter  cette phrase avec foi au cours de votre journée : « Dieu m’aime inconditionnellement et Dieu est fier de moi ».
Réussir un jour et échouer le lendemain, c’est le lot de tous. Et Dieu n’est jamais surpris par notre comportement, il nous connaît et nous aime de toute éternité. J’aime dire que Dieu utilise une immense gomme pour effacer nos péchés. Il veut que notre dossier soit propre et blanc.

Esaïe Chapitre : 46 Verset : 10 = « J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, et longtemps d’avance ce qui n’est pas encore accompli ; Je dis : Mes arrêts subsisteront, et j’exécuterai toute ma volonté ». 

II connaît nos pensées et nos intentions. Il connaît aussi nos péchés et nos attitudes et pourtant il nous aime inconditionnellement et cherche à établir une relation personnelle avec chacun d’entre nous.

Le Psaume 139 Versets : 1-4 nous montre que l’ Éternel sait quand on s’assied et quand on se lève, Dieu pénètre de loin notre pensée ; il sait tout et encore plus, car il pénètre toutes nos voies.
Le philosophe Scott Fitzgerald disait : « ne confondez pas les erreurs personnelles et les erreurs définitives », nos erreurs ont une valeur didactique.
J’aime ce que le prédicateur John Maxwell dit à propos des erreurs : Elles sont une source d’information. Elles nous permettent de faire un retour en arrière pour remettre en question les scènes de notre vie. Les erreurs nous aident à arrêter ce que nous sommes en train de faire pour mieux évaluer les situations. Ce sont des signes qui nous mènent vers la bonne piste, des expériences qui nous rendent plus mûrs.
Les erreurs sont des « flashes » qui nous réveillent et nous éclairent, ce sont des outils qui nous aident à éviter d’autres erreurs dans l’avenir.

Je me souviens d’une réunion où étaient présentes deux cent personnes environ. Le prédicateur a commencé sa prédication en tenant un billet de 50 dollars et il a demandé : « Quelqu’un veut-il prendre ce billet ? ».
Tout le monde a levé la main. Notre prédicateur a déformé le billet dans ses mains et il a posé la même question pour la deuxième fois, les mains se sont encore levées. Puis il a jeté le billet au sol, il a marché dessus et pour la troisième fois a posé la même question, les mains se sont à nouveau levées !

Il a alors dit : « Les amis, vous avez appris une leçon de grande valeur : quelque soit l’état de ce billet vous avez toujours besoin de vous le procurer parce qu’il n’a pas perdu sa valeur. Il en va de même pour nous. Il nous arrive parfois de croire que nous n’avons aucune valeur à cause de mauvaises décisions et de péchés commis dans le passé . Mais quelque soit notre situation, brillante ou non, nous ne perdrons jamais notre valeur aux yeux de Dieu. »

Dans Jérémie Chapitre : 1 Verset  : 5 nous lisons = « Avant que je t’eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t’avais consacré, je t’avais établi prophète des nations ».

Lorsque Dieu dit qu’il nous connaît, il sait ce qu’il dit, il est parfaitement conscient de qui nous sommes
Je suis vraiment surprise que Dieu m’ait choisie, car si j’étais à sa place « je ne me serais jamais choisie ». Mais il y a un fossé entre nos pensées et celles de Dieu.

Dans Corinthiens Chapitre : 27 et 28 nous lisons : « Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes ; et Dieu a choisi les choses viles du monde et celles qu’on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire à néant celles qui sont, afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu ».

C’est toujours de cette façon que cela se passe avec Dieu et voici quelques exemples :
Lorsqu’Il a choisi Jérémie, ce dernier n’était pas parfait, mais il avait un cœur droit. Jérémie avait peur des hommes, il n’avait pas le courage de parler devant la foule mais Dieu l’a choisi, Dieu l’a corrigé, Dieu l’a encouragé. Il ne s’est pas intéressé aux paroles négatives que Jérémie prononçait. Dieu a demandé à Jérémie de ne pas s’occuper du regard des hommes. C’est une erreur que nous commettons souvent. Nous nous soucions trop souvent de savoir si nous avons plu à notre entourage ou non.

Dieu a choisi Jérémie car il possédait les deux ingrédients essentiels : la foi en Jésus et le désir de lui être agréable.
Jérémie a accepté ce que Dieu lui a confié, il n’a pas hésité, il était
honnête et il a accompli sa mission alors même qu’il n’était pas aimé par le peuple de Juda.
Élie était un prophète bien connu et reconnu mais lui aussi avait des points faibles.

Il a eu peur, il était déprimé, il voulait tout abandonner, il a demandé la mort et a dit dans  I Rois Chapitre : 19 Versets : 3-4 = « C’est assez ! Maintenant, Éternel, prends mon âme, car je ne suis pas meilleur que mes pères ». Cependant, il a été choisi pour accomplir une tâche précise.

Dans Jacques Chapitre :  5 Versets : 17-18 = « Élie était un homme de la même nature que nous : il pria avec instance pour qu’il ne plût point, et il ne tomba point de pluie sur la terre pendant trois ans et six mois. Puis il pria de nouveau, et le ciel donna de la pluie, et la terre produisit son fruit. » 

Jacques nous dit dans ce passage que tous les hommes peuvent prier.
Dieu écoute car ce qui Lui importe c’est l’état de nos cœurs, non ce que nous faisons. Il n’est surpris ni par notre conduite ni par notre comportement, on peut le dire dans Jacques Chapitre : 4  Verset : 14 = « Qu’est-ce que votre vie ? Vous êtes une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite disparaît ». 

Dans  Esaïe Chapitre : 40 Versets : 6- 7 =  « Une voix dit : Crie ! -Et il répond : Que crierai-je ? Toute chair est comme l’herbe, Et tout son éclat comme la fleur des champs. L’herbe sèche, la fleur tombe, quand le vent de l Éternel souffle dessus. Certainement le peuple est comme l’herbe ».

Ainsi notre vie est comme la vapeur, l’ Éternel le sait, mais il a choisi d’accomplir son oeuvre sur la terre à travers ces personnes qui sont éphémères bien qu’il connaisse nos petitesses et nos maladresses.

2 Corinthiens Chapitre : 12 Verset : 9 nous dit que Dieu n’est pas gêné par notre maladresse car il connaît d’avance les erreurs que nous commettrons.
Cela nous attriste car nous cherchons à être droit devant Dieu, mais nous échouons souvent.
Il est donc important de connaître nos points faibles pour pouvoir y remédier et les corriger. En affrontant nos peurs,  nous retrouverons notre liberté.

Dans Jean Chapitre : 8 Verset : 32  = Jésus dit : « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira ».

Lorsque vous vous levez chaque jour, je vous conseille de faire tout votre possible pour lui être agréable et rappelez vous que Dieu sait déjà tout ce que vous allez découvrir sur votre personnalité. Il vous a choisi et si vous faites confiance à Jésus, il sera votre avocat devant Dieu.

Exode Chapitre : 14 Verset : 13 = « Ne craignez rien, restez en place, et regardez la délivrance que l Éternel va vous accorder en ce jour ». 

La peur signifie « fuir ». Il ne faut pas prendre la fuite lorsque nous avons des problèmes, nous devons les affronter.
Dans ce chapitre nous avons parlé de la peur et de ses conséquences.
Apprenons maintenant comment fixer nos regards sur Dieu afin d’ avoir confiance en nous et nous débarrasser de notre besoin d’être admiré par les autres.

 

Suite Accepte-toi  : (Partie : 3 )

Avec l’aide de la prédication de J.M

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *