Publié le

QUE FAIRE FACE A LA DÉPRESSION ? (1 partie).

QUE DOIS-JE FAIRE FACE A LA DEPRESSION ? (1 partie )

 

Que dit la Bible et que dit le Coran ? Que dit Jésus et que dit Mahomet ?
Que dit la Bible et que dit le Coran ? Que dit Jésus et que dit Mahomet ?

 

De nombreuses personnes passent par des phases de dépression. Une variété de causes en sont à l’origine et divers traitements sont offerts. Certains de ces traitements sont efficaces mais d’autres ne le sont pas. Certains apportent une aide temporaire et ne pourront jamais éliminer de façon permanente le tourment éprouvé par la personne qui en souffre.

La bonne nouvelle est que Jésus peut guérir la dépression et nous en délivrer de la même façon qu’Il peut nous guérir de toute autre maladie ou résoudre les problèmes auxquels nous faisons face dans la vie.

Un jour, alors que je me préparais à parler de la dépression, j’ai très clairement vu que Dieu nous a donné Sa joie pour en être vainqueur. C’était si clair que j’ai eu l’impression de regarder un film sur un écran de cinéma. Si vous croyez en Jésus-Christ, la joie du Seigneur est à l’intérieur de vous.

Beaucoup de croyants savent cela mais n’ont pas la moindre idée de comment y accéder. Nous devons vivre pleinement en utilisant tout ce qui est à notre disposition grâce à notre foi en Jésus-Christ. C’est la volonté de Dieu pour nous d’expérimenter la joie !

Beaucoup de personnes y compris des chrétiens remplis du Saint-Esprit ont non seulement des soucis avec la dépression, mais des problèmes majeurs dans ce domaine. J’ai moi-même eu affaire à la dépression il y a un certain temps. Mais merci Seigneur, j’ai appris que je n’avais pas à permettre aux émotions négatives de la dépression de diriger ma vie. J’ai appris à libérer la joie du Seigneur dans ma vie !

Le message contenu dans cet article est très simple, mais très puissant. Peu importe ce par quoi vous êtes passé, ou passez actuellement dans la vie, si vous croyez en Jésus-Christ, vous avez Sa joie en vous et vous pouvez apprendre comment la libérer pour être vainqueur sur la dépression!

Si vous n’avez pas une relation personnelle avec le Seigneur Jésus-Christ, la source de cette joie, je vous invite à lire la prière qui se trouve à la fin de l’article 2 sur la dépression afin d’apprendre comment Le recevoir dans votre vie.

LIBÉRER LA JOIE DU SEIGNEUR 1 – LES PHASES DE LA DÉPRESSION =

Selon le dictionnaire Larousse le mot dépression signifie « Action d’enfoncer, d’abaisser ; État pathologique marqué par une tristesse avec douleur morale, une perte de l’estime de soi, un ralentissement psychomoteur. »

Qui souffre de la dépression ?

Toutes sortes de personnes souffrent de la dépression : des professionnels (docteurs, enseignants, ouvriers, avocats…) mais aussi des femmes au foyer, des adolescents, des petits enfants, des personnes âgées, des célibataires, des veuves, des veufs et des personnes travaillant dans le ministère peuvent souffrir de dépression.

La Bible nous parle de rois et de prophètes ayant souffert de dépression.

Le Roi David, Jonas, Elisée en sont trois bons exemples. (Voir Psaume : 40 Versets : 1-3 ; 55 Verset :4 ; Jonas Chapitre : 1 et 2 ; 1 Roi Chapitre : 19 Versets : 5-8) . Je crois que la raison pour laquelle tant de gens souffrent de dépression est que chaque personne sur la surface de la terre doit un jour ou l’autre faire face à la déception. Si nous ne savons pas comment la gérer, la déception peut se transformer en dépression. Au travers de ce que j’ai pu observer, la déception est la première phase de la dépression. Gérer la déception Chacun d’entre nous est confronté à un moment ou à un autre à la déception et doit apprendre à la gérer. Personne sur cette terre ne voit tout se dérouler dans sa vie exactement comme il l’aurait espéré. Quand les situations n’évoluent pas selon nos propres plans, le premier sentiment que nous éprouvons est la déception. C’est tout à fait normal. Il n’y a rien de mal à ressentir de la déception. Mais il est important de savoir comment gérer ce sentiment ou alors il se transformera en quelque chose de plus sérieux. Ici-bas, la déception fait partie de notre quotidien, mais en Jésus, on peut toujours retrouver l’espoir ! Dans Philippiens Chapitre : 3 Verset : 13, nous lisons une déclaration faite par l’apôtre Paul : « Mais je fais une chose (c’est aussi ce à quoi j’aspire) : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant… » Paul a déclaré que sa priorité était d’oublier ce qui est en arrière et de se porter vers ce qui est en avant !

Quand nous sommes déçus, nous devons alors immédiatement reprendre espoir en nous détournant des causes de la déception et en nous rapprochant de ce que Dieu a en réserve pour nous.

Nous recevons alors une vision renouvelée, un nouveau plan, une mentalité et des idées nouvelles…et notre façon d’appréhender la déception change. Nous décidons d’aller de l’avant !

Voici comment Esaïe Chapitre : 43 Versets :18- 19 l’exprime : « Ne pensez plus aux événements passés, et ne considérez plus ce qui est ancien. Voici, je vais faire une chose nouvelle, sur le point d’arriver : Ne la connaîtrez-vous pas ? Je mettrai un chemin dans le désert, et des fleuves dans la solitude. »

Esaïe Chapitre : 42 Verset : 9 dit = «Voici, les premières choses se sont accomplies, et je vous en annonce de nouvelles ; avant qu’elles arrivent, je vous les prédis. »

Au travers de ces deux passages de l’Ecriture, nous voyons que Dieu désire accomplir une chose nouvelle dans nos vies. Il a toujours quelque chose de nouveau en réserve pour nous mais nous semblons toujours vouloir nous accrocher à ce qui est ancien, que ce soit en pensées ou en paroles.

Il semble que certaines personnes préfèrent parler de leurs déceptions dans la vie plutôt que de leurs rêves ou leur vision pour l’avenir.

Les bontés de l’Eternel se renouvellent chaque jour. « Ses compassions ne sont pas à leur terme. Elles se renouvellent chaque matin ». Chaque journée marque un nouveau départ !

Nous pouvons laisser s’en aller les déceptions d’hier et donner à Dieu l’occasion de nous apporter quelque chose de merveilleux pour aujourd’hui. Peut-être pensez-vous à cet instant même : « J’ai tellement souvent été déçu. J’ai peur d’espérer à nouveau. » C’est exactement dans cet état de désespoir que Satan veut que vous vous trouviez ! Je connais bien cet état là, car je m’y suis trouvée il y a de nombreuses années, lorsque Dave et moi nous sommes mariés. J’avais été abusée, abandonnée, trahie par tant de personnes, que j’avais peur même d’espérer voir les choses changer. Mais à travers l’étude de la Parole de Dieu, j’ai été amenée à réaliser que la déception est loin d’être un lieu de bonheur. Mieux vaut pour moi espérer toute ma vie et ne rien recevoir que de vivre perpétuellement dans la déception. Espérer ne coûte rien, mais pourrait apporter beaucoup. Alors que la déception coûte très cher. Elle coûte votre joie et vos rêves de demain.

Dieu nous a fait la promesse que ceux qui placent leur espoir en lui ne seraient pas déçus ni confus (voir Romains Chapitre : 5 Verset : 5). A mon avis, cela ne signifie pas que nous ne serons jamais déçus. Comme je l’ai déjà partagé, personne ici-bas, n’est à l’abri de la déception. Je crois simplement que ce verset signifie que nous n’avons pas à demeurer dans cet état de déception.

Si nous gardons notre Espérance en Jésus cela aura réellement des conséquences positives. Espérances détruites. Les espérances détruites conduisent à la déception.

Chaque jour nous avons de nombreuses espérances dans différents domaines. Par exemple, vous vous couchez en espérant passer une bonne nuit de sommeil, pourtant, au milieu de la nuit, le téléphone sonne à cause d’une erreur de numéro. Puis, après vous être levé, vous ne pouvez vous rendormir pour différentes raisons. Vous vous tournez et retournez le restant de la nuit et le matin vous vous levez avec le sentiment d’être épuisé. On peut espérer une journée ensoleillée, mais au lieu de cela, il pleut ! On peut s’attendre à une augmentation de salaire et ce n’est pas le cas. Nous avons des espérances à l’égard d’autres personnes. Nous ne nous attendons pas à ce que de très bons amis fassent des commérages sur nous, mais parfois nous découvrons qu’ils le font. Nous nous attendons à ce que nos amis nous comprennent, répondent à nos besoins quand nous allons vers eux, mais ce n’est pas toujours le cas. Nous attendons des choses de nous-mêmes que nous n’accomplissons pas. De nombreuses fois, je me suis comportée de certaines manières auxquelles, moi-même, je ne m’attendais pas ! Je pense que nous attendons tous plus de nous-mêmes que nous ne pouvons donner et nous sommes fréquemment déçus de nous-mêmes.

Nous attendons des choses de Dieu qui ne sont vraiment pas dans son plan pour nous. En effet, nos vies sont remplies d’espérances et certaines d’entre elles sont détruites. A partir du moment où nous sommes déçus, c’est à nous de décider de ce que nous ferons et de la manière dont nous réagirons à cette déception. Je me suis rendue compte que si je reste trop longtemps dans la déception, je commence à me sentir découragée.

Le découragement est un problème encore plus profond que la déception. Le découragement selon le dictionnaire Larousse le mot « découragé » est défini comme « abattu, privé de courage ou de confiance » et «le découragement » comme un acte de dissuasion, « une baisse de confiance et d’espoir ». Une des significations du mot « décourager » est « essayer d’empêcher ». Le découragement est l’opposé du courage.

Quand nous sommes découragés, nous avons perdu notre courage. Je crois que Dieu donne du courage à chacun de ceux qui croient en lui. Aussi, Satan essaie de nous le retirer. Le fait de rester fort et courageux est l’une des règles d’or pour réussir …

Dieu a dit à Josué qu’il voulait le faire entrer en possession du pays mais qu’il devait rester fort et avoir beaucoup de courage. (Voir Josué Chapitre : 1 Verset : 6). Je crois que Dieu était en train d’avertir Josué que l’ennemi allait chercher à le décourager. Nous devons être enseignés sur les tactiques de Satan et résister à chacune d’elle. (Voir 1 Pierre Chapitre : 5 Verset : 9) Proverbes 13 Verset : 12 nous dit : « Un espoir différé rend le cœur malade ».

Quand nous sommes découragés par quelque chose, nous avons également perdu l’espoir concernant cette chose. On ne peut pas être à la fois découragé et plein d’espoir. Aussitôt que l’espoir revient, le découragement doit s’en aller.

Parfois, lorsque nous luttons pour garder une bonne attitude, nous hésitons entre espoir et découragement. Le Saint-Esprit nous conduit vers l’espoir et Satan nous attaque par le découragement. A ce moment là, il est vital pour ceux qui croient en Dieu de chercher la victoire dans le royaume spirituel. Si nous n’agissons pas de cette façon, notre condition empirera et commencera à se transformer en dépression. Une courte période de découragement n’a pas un effet dévastateur mais c’est le cas quand le découragement dure longtemps.

Pour avoir la victoire et garder une attitude d’espérance, nous avons besoin que nos pensées soient renouvelées par les promesses de Dieu concernant notre situation et de rester ferme dans la foi, croyant que Dieu accomplira ce que Sa Parole promet. Niveaux de dépression Pour un croyant, il est aussi important d’entrer dans la victoire au plus vite, parce qu’une personne déprimée peut atteindre deux niveaux d’intensité dont les plus profonds sont l’abattement et le désespoir.

Contrairement à quelqu’un de désespéré, une personne moyennement dépressive ne commettra pas de suicide et n’y songera même pas. Elle peut ressentir de la tristesse, ne pas vouloir parler ni sortir, vouloir qu’on la laisse seule. Ses pensées peuvent être négatives et son attitude revêche. Elle peut cependant avoir de temps en temps quelques lueurs d’espoir qui finalement contribueront à la sortir de la dépression.

Une personne abattue a tous les symptômes de la dépression mais d’une plus grande intensité. Elle est « abattue » (selon la terminologie de Psaume 37 Verset : 24 et 42 Verset : 5), découragée dans ses pensées, dans un état d’esprit de défaite, avec perte de courage et d’espoir qui la font sombrer.

Une personne désespérée a elle aussi des symptômes similaires à ceux de la dépression, mais d’une intensité plus grande que la personne abattue. Dans le « W.E. vines Expository Dictionary of New Testament» le mot grec pour désespoir est traduit par « absence totale d’objectif, perte de capacité et de ressources. » .

Le désespoir se distingue de l’abattement par un état de perte totale d’espoir. Les gens abattus ont perdu l’espoir mais ne sont pas totalement désespérés. L’abattement est suivi d’un abandon d’effort, d’un arrêt d’activité (ou passivité) et le désespoir s’accompagne parfois d’actes violents et même de colère.

Les personnes qui en arrivent au suicide, acte violent à l’égard d’eux-mêmes, ont atteint le stade de profond désespoir. La tactique de Satan est de conduire progressivement quelqu’un à l’état dont nous avons parlé précédemment : « espérances détruites » ou à toute autre forme de déception. Afin d’éviter de prendre le chemin du désespoir, il est très important de bien gérer dés le départ, les premières phases de la dépression !

Lire la suite dans le deuxième chapitre : QUE FAIRE FACE A LA DÉPRESSION.

Aidée par la prédication de J.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *