Publié le

QUE FAIRE FACE A LA DÉPRESSION ? (partie : 5)

QUE FAIRE FACE A LA DÉPRESSION? (partie : 5) =

 

Que dit la Bible et que dit le Coran ? Que dit Jésus et que dit Mahomet ?
Que dit la Bible et que dit le Coran ? Que dit Jésus et que dit Mahomet ?

 

1 Pierre Chapitre : 5 Versets : 8-9 Résistez immédiatement à la dépression « Soyez sobres. Veillez ! Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant (férocement affamé), cherchant qui dévorer ; résistez-lui, fermes en la foi (contre ses attaques, enracinés établis, forts, inamovibles, et déterminés), et sachant que les mêmes (identiques) souffrances sont imposées à vos frères (tout le corps de Christ) dans le monde ».

Résister au diable dès qu’il tente de vous dire quoi que ce soit stoppera les accès de dépression. Nous résistons au diable en nous soumettant à Dieu et en brandissant l’épée de l’Esprit, qui est la Parole. (Voir Éphésiens Chapitre : 6 Verset : 17).

Lorsque Jésus a été tenté à trois reprises par Satan, Il n’a pas eu de manifestations extravagantes. Il a juste dit : « il est écrit… il est écrit…. » (Voir Luc Chapitre : 4 Versets : 4,8,12)

C’est ainsi que nous devons résister au diable lorsqu’il vient nous tenter avec la condamnation, la dépression ou quoi que ce soit d’autre. Vous et moi devons réaliser et nous souvenir que la dépression ne fait pas partie de notre héritage en Jésus- Christ.

Ce n’est pas la volonté de Dieu pour Ses enfants. Chaque fois que nous ressentons quelque chose qui n’est pas la volonté de Dieu pour nous, nous devons brandir l’épée à deux tranchants de la Parole. (Voir Hébreux Chapitre : 4 Verset : 12)

La Bible nous promet que lorsque nous faisons cela, le diable fuit loin de nous. (Voir Jacques Chapitre : 4 Verset : 7 ; 1 Pierre Chapitre: 5 Versets: 8-9)

Dès que nous commençons à ressentir un quelconque sentiment de dépression, apporté par la condamnation, la culpabilité, le remords ou le regret, nous devons nous appuyer sur la Parole de Dieu et refuser que tous ces sentiments négatifs ne pèsent sur nous et ne nous dépriment.

Dans Esaïe Chapitre : 61 Versets : 1-3 nous voyons que « Jésus a été oint et envoyé par Dieu pour annoncer la bonne nouvelle de l’évangile aux pauvres en esprit, pour panser et guérir les cœurs brisés , pour proclamer la liberté aux captifs , et aux prisonniers leur élargissement, ouvrir les yeux de ceux qui sont liés et pour accorder la consolation et la joie à ceux qui sont dans le deuil, pour leur donner un vêtement de splendeur au lieu de la cendre, une huile de joie au lieu du deuil et un vêtement de louange au lieu d’un esprit abattu. »

Romains Chapitre : 8: Verset : 1 = « En Christ il n’y a pas de condamnation Il n’y a donc maintenant aucune condamnation ( déclaré non coupable) pour ceux qui sont en Jésus Christ, qui marchent non selon la chair mais selon l’Esprit. »  

Selon cette parole, nous qui sommes en Jésus-Christ, nous ne sommes plus condamnés, plus jugés coupables ou étant dans l’erreur. Pourtant, bien souvent encore, nous nous jugeons et nous nous condamnons. En ce qui me concerne, j’ai passé une grande partie de ma vie à me sentir coupable, jusqu’à ce que j’étudie et que je comprenne la Parole de Dieu. Si quelqu’un m’avait demandé de quoi je me sentais coupable je n’aurais pas pu lui répondre. Tout ce que je savais, c’est qu’il y avait un vague sentiment de culpabilité qui m’environnait en permanence. Heureusement, lorsque j’ai mieux compris la Parole du Seigneur, j’ai pu vaincre ce sentiment tenace. Toutefois, il n’y a pas si longtemps, j’ai traversé une courte période au cours de laquelle j’ai de nouveau ressenti ce vieux sentiment de culpabilité. Il m’a fallu quelques jours pour identifier ce qui se passait, car je n’avais pas expérimenté ce problème depuis très longtemps. Au travers de cette expérience, Dieu m’a fait une révélation concernant le fait de vivre libéré de la culpabilité et de la condamnation. Il m’a montré que vous et moi, nous ne devions pas seulement recevoir son pardon mais que nous devions nous pardonner nous-mêmes.

Nous devons arrêter de culpabiliser pour des choses qu’Il a pardonnées et oubliées (voir Jérémie Chapitre : 31 Verset : 34 ; Actes Chapitre : 10 Verset : 15).

Cela ne veut pas dire qu’à présent nous sommes parfaits ou incapables de commettre des erreurs. Cela signifie juste que nous pouvons aller de l’avant dans nos vies sans être écrasés en permanence par le poids de la culpabilité et de la condamnation à cause de notre passé. Tant que nous faisons de notre mieux, que nous nous repentons de nos péchés, que nous les donnons à Jésus par l’intermédiaire de son baptême et de son sang versé pour nous, et que notre cœur est droit devant Dieu, nous pouvons vivre hors de la culpabilité et de la condamnation. Dieu non seulement regarde à ce que nous faisons, mais Il regarde à notre cœur. Il sait que si notre cœur est droit, nos actions seront en harmonie avec celui-ci. Durant ce temps où j’avais ces sentiments de culpabilité et de condamnation, tout ce que je faisais m’ennuyait. Je me sentais coupable et condamnée pour chacune de mes petites erreurs. J’ai finalement dit à mon mari « Dave, je crois que je suis attaquée par un esprit de condamnation. » C’est une chose qui arrive de temps en temps à chacun d’entre nous. On peut se réveiller un matin et sans raison apparente, on a soudain l’impression d’avoir fait quelque chose de mal. Si ce sentiment persiste, on commence alors à se demander « Mais que se passe t-il ? ». C’est là que nous devons exercer l’autorité spirituelle qui nous a été donnée sur les puissances démoniaques au nom et au travers du baptême et du sang de Jésus. Nous devons utiliser la Parole de Dieu pour vaincre les puissances qui essaient de nous voler notre paix et notre joie en Christ. Dieu veut vous aider Il y a des personnes dont la nature même fait qu’elles n’ont pas de problème avec la dépression.

Mais il y en a beaucoup d’autres y compris parmi ceux qui sont nés de nouveau, remplis du Saint Esprit, qui en sont régulièrement victimes. Si vous souffrez de dépression, sachez que Dieu vous aime plus que vous ne pouvez l’imaginer et qu’Il est soucieux de votre situation.

Il ne veut pas que vous continuiez à souffrir de cela plus longtemps. Cependant, si vous passez par de nouvelles phases de dépression, ce qui est tout à fait possible, vous ne devez pas vous sentir coupable et condamné. J’applique les principes que je partage avec vous de façon régulière dans ma vie. Si je ne le faisais pas je pourrais être déprimée quatre ou cinq jours par semaine. Je crois qu’il est pratiquement impossible d’être déprimé si nous gardons notre esprit sous contrôle de manière stricte. C’est pourquoi il est dit en Esaïe Chapitre : 26 Verset : 3 que Dieu nous gardera dans une paix parfaite et constante, si notre esprit demeure en Lui. Si nous vivons dans une paix parfaite et constante, alors nous ne serons pas déprimés. 99,9% de nos problèmes commencent dans notre esprit. A celui qui est ferme dans ses dispositions tu assures la paix, la paix, parce qu’il se confie en toi. Confiez-vous en Éternel pour toujours, car éternel, éternel est le rocher des siècles. Esaïe Chapitre : 26 Versets : 3-4 6

REJET, ÉCHEC ET COMPARAISONS INJUSTES =

Psaume Chapitre : 27 Verset : 10 = « Car mon père et ma mère m’abandonnent, mais l’Eternel me recueillera. »

Le rejet entraîne la dépression. Etre rejeté signifie être mis à l’écart, comme n’ayant pas de prix ou comme n’étant pas désiré. Nous sommes créés pour l’acceptation et non pour le rejet.

La souffrance émotionnelle du rejet est l’une des plus profondes que l’on connaisse. En particulier si ce rejet vient d’une personne que nous aimons ou de qui nous nous attendons à être aimés, comme nos parents ou notre conjoint. Je me rappelle d’un jour où j’ai rencontré une femme qui était profondément déprimée la plupart du temps en dépit du fait qu’elle était chrétienne et avait une famille magnifique. Sa dépression semblait venir du fait qu’elle avait été adoptée. Elle disait qu’elle avait le sentiment profond que quelque chose n’allait pas, et que c’était à cause de cela qu’elle n’était pas désirée. Elle disait qu’elle avait un trou immense dans son cœur que rien semblait-il ne pouvait remplir. Elle avait désespérément besoin de recevoir l’amour de Dieu.

Je mets l’accent sur le verbe recevoir car beaucoup de personnes affirment que Dieu les aime, mais leur vie n’en est pas le reflet.

Le Psaume Chapitre : 27 Verset : 10 déclare : « Car mon père et ma mère m’abandonnent, mais l’Eternel me recueillera. »

Dieu avait accepté cette femme et Il l’aimait beaucoup, mais elle détruisait sa vie en essayant d’avoir quelque chose qu’elle n’aurait jamais, l’amour de ses parents naturels. Cette quête désespérée la déprimait. Satan avait profité de cette porte ouverte tôt dans sa vie pour abuser ses émotions. La dépression était devenue un modèle de fonctionnement pour elle. Elle était habituée à vivre avec ces sentiments négatifs ancrés en elle. Lorsque nous sommes délivrés de nos péchés par Jésus, nos émotions ne sont pas sauvées. Il nous est toujours possible de « ressentir » beaucoup de choses négatives.

Mais au moment de notre salut, – l’étape de notre vie où nous acceptons Jésus- Christ comme notre Seigneur et Sauveur et que nous croyons en Lui, – nous recevons le fruit du Saint Esprit. L’un de ces fruits est la maîtrise de soi (voir Galates Chapitre : 5 Verset : 23). C’est ce fruit qui nous sauve de toutes ces émotions négatives. Nous lisons ce que dit la Parole de Dieu à propos des émotions, puis nous commençons avec l’aide du Saint- Esprit à contrôler celles qui sont négatives et nous ne les laissons pas s’exprimer par notre corps qui à présent appartient à Jésus- Christ.

Cette jeune femme, bien qu’étant chrétienne, vivait selon la chair. Elle suivait ses pulsions ordinaires. Elle avait besoin de trouver sa valeur et sa dignité dans le fait que Jésus l’aimait assez pour  avoir pris ses péchés à son baptême et mourir pour elle en versant son sang et elle devait arrêter de penser qu’elle n’était pas aimée et qu’elle n’avait pas de valeur parce que ses parents n’avaient pas pu lui donner cet amour. Elle a fini par remporter la victoire, mais seulement après une bataille longue et difficile.

Si vous avez expérimenté la dépression, il est possible que l’origine en soit une racine de rejet dans votre vie. Surmonter le rejet n’est certainement pas facile, mais nous pouvons le vaincre à travers l’amour de Jésus -Christ.

Dans Ephésiens Chapitre : 3 Versets : 18-19, Paul a prié afin que nous comprenions quelle est « la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur » de l’amour que Dieu a pour nous et que nous l’expérimentions. Il dit que cette expérience dépasse la simple connaissance.

Prenez un instant pour penser à toutes les façons dont Dieu vous montre son amour et cela vaincra le rejet que vous avez pu expérimenter de la part d’autres personnes. Alors que je travaillais sur ce chapitre de ce livre, on m’a appelée pour me dire qu’un pasteur très connu avait téléphoné. Bien que ce dernier ait toujours organisé de nombreuses réunions dans son église, il n’avait jamais voulu que son bâtiment soit utilisé par d’autres ministères. Ce pasteur n’avait jamais autorisé des ministères comme le mien à utiliser son auditorium pour une conférence, mais il a appelé en disant que Dieu avait mis sur son cœur de nous permettre de l’utiliser. Nous étions à présent trop nombreux pour organiser notre prochaine conférence dans l’église dans laquelle nous étions allés précédemment et nous étions sur le point de renoncer à cet endroit car il était trop exigu. La seule solution que nous avions trouvée était de louer un centre laïque ce qui est parfois très onéreux et demande beaucoup de démarche administratives. Très souvent nous n’attachons pas assez d’importance à ce genre de choses et nous ne réalisons pas que c’est Dieu qui les a permises et qu’ Il est en train de nous démontrer son amour. Chaque fois que Dieu nous fait une faveur, Il nous montre qu’Il nous aime. Il nous démontre son amour de façons très diverses. Nous devons simplement commencer à y prêter attention. Une révélation profonde de l’amour que Dieu a pour nous, nous gardera de la dépression.

Lorsque les gens nous rejettent, Jésus s’en occupe personnellement. Luc Chapitre : 10 Verset : 16 dit = « Celui qui vous écoute m’écoute, et celui qui vous rejette me rejette, et celui qui me rejette rejette celui qui m’a envoyé. » 

Pensez à cela – même si quelqu’un nous rejette, Jésus s’en occupe personnellement.

Jacques Chapitre : 2 Versets : 8-9 nous enseigne que l’amour est une nouvelle loi et que « si vous vous livrez à des considérations de personnes (préjudice, favoritisme) vous péchez et vous êtes convaincus de transgression par la loi. »

Nous brisons alors cette loi de l’amour. Bien que le rejet soit une mauvaise chose, nous ne devons pas laisser le mal contrôler nos émotions et nous déprimer.

Romains Chapitre : 12 Verset : 21 dit : « Ne sois pas vaincu par le mal, mais vainqueur du mal par le bien. »

Accrocher un sourire à son visage et être joyeux de manière intentionnelle est une bonne chose et cela vaincra le mal causé par le rejet et la dépression. L’échec nous sommes programmés par la société à croire que la victoire est tout ce qui compte et que le succès signifie que l’on a une vie sans échec. Personnellement, je pense que le véritable succès passe par l’échec. Voilà ce que je veux dire : Nous avons tous des choses à apprendre sur notre route. L’une de ces choses est l’humilité. Nous ne sommes pas humbles naturellement, nous avons tous à faire face à une bonne dose d’orgueil. Quelques séries d’échecs forgent l’humilité dans notre caractère très rapidement !

Pierre était un apôtre puissant. On peut dire qu’il réussissait brillamment il a obéi au Seigneur et Dieu a fait de grandes choses à travers lui. Mais Pierre a lamentablement échoué en niant même trois fois qu’il connaissait Jésus. Paul était aussi un puissant homme de Dieu, pourtant il a avoué avoir des faiblesses. David était un grand roi, psalmiste et prophète mais il a échoué en commettant un adultère avec Bethsabée et en organisant la mort de son mari Urie. J’ai à présent un ministère qui a beaucoup de succès mais j’ai commis de nombreuses erreurs et j’ai échoué plusieurs fois sur le chemin qui m’a conduite là où je suis à présent. Je croyais parfois entendre Dieu, mais ce n’était pas le cas. J’ai fait des choses qui n’étaient pas la volonté de Dieu pour moi et j’ai du faire marche arrière en étant parfois très embarrassée. J’ai échoué en ne traitant pas toujours les personnes avec l’amour et la clémence que Jésus aurait eues. Mes échecs me décevaient et parfois même me décourageaient et me déprimaient. En fait il s’agissait là de ma façon habituelle de réagir jusqu’au moment ou j’ai réalisé que Dieu utilisait mes faiblesses, les changeant en quelque chose de bon pour développer mon caractère et faire de moi une personne meilleure. Personne n’a réellement échoué jusqu’au moment où il arrête d’essayer.

Je garde en perspective l’idée que Satan peut me faire tomber, mais qu’il ne peut pas complètement m’écraser. Echouer dans quelque chose est très différent d’être un échec. Nous devons appendre à séparer notre être de ce que nous faisons. Je peux faire quelque chose et échouer, mais je ne suis pas un échec.

Je suis une enfant de Dieu qui est en train d’être transformée à son image, de gloire en gloire. (Voir 2 Corinthiens Chapitre : 3 Verset : 18)

Ce n’est pas l’échec en soi qui occasionne la dépression, c’est notre attitude vis-à-vis de l’échec. Si nous pensons que Dieu est plus grand que nos échecs, alors ils n’ont plus de pouvoir sur nous ! Nos faiblesses sont pour Lui une opportunité de montrer Sa force.

Romains Chapitre :  5 Verset : 20 dit = « où le péché a abondé, la grâce a surabondé ».

Comment quelqu’un peut-il échouer si un tel mode opératoire agit en lui. Ne laissez pas les faiblesses ou les échecs vous mener à la dépression. Réjouissez-vous, sachant que grâce à Jésus vous pouvez ne pas en rester là. Les personnes qui n’ont pas le Seigneur dans leur vie, n’ont d’autre issue que la dépression lorsqu’elles échouent, mais nous, nous pouvons aller à Jésus.

Cela devrait nous rendre joyeux et non tristes !

 

Lire la suite dans la partie : 6 « QUE FAIRE FACE A LA

DÉPRESSION ?  »

Aidée par la prédication de J.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *