Publié le

POURQUOI SEIGNEUR, DIS MOI POURQUOI ? ( Partie : 1 )

DIS MOI SEIGNEUR POURQUOI ? (Partie : 1 )

 

Que dit la Bible et que dit le Coran ? Que dit Jésus et que dit Mahomet ?
Que dit la Bible et que dit le Coran ? Que dit Jésus et que dit Mahomet ?

 

Il nous est dit dans Jean Chapitre : 10 Verset : 10, que le voleur vient pour voler, tuer et détruire, mais Jésus est venu pour que vous ayez la vie et que vous l’appréciez dans toute sa plénitude.

Satan voudrait vous voler, vous et votre joie pour vous empêcher d’apprécier la vie.

QUELLE EST L’ORIGINE DU DÉSARROI ?

Etes-vous dans le désarroi ?

Y a-t-il une circonstance dans votre vie qui vous échappe ?

Peut-être que c’est votre passé, et que vous ignorez pourquoi la vie a pris une telle tournure.

Vous vous dites peut-être «Pourquoi moi, Seigneur ? Pourquoi les événements se sont-ils déroulés ainsi ? Je ne comprends pas !»

J’ai remarqué qu’un grand nombre de personnes souffrent du tourment du désarroi. En ayant eu ma part, dans le passé, je suis donc au courant des dégâts de ce genre de souffrance morale. Je me suis interrogée sur ce qui conduit au désarroi et sur comment l’éviter. Un soir, je dirigeais une réunion pour environ 300 personnes, à Kansas City. Je me suis sentie poussée à demander à l’auditoire combien d’entre eux étaient dans le désarroi concernant un domaine de leur vie. A mon grand étonnement, seulement deux personnes ne levèrent pas la main, dont l’une était mon mari !

Si j’ai bien vu, cela veut dire que 298 personnes sur 300 avaient les idées confuses. Ce qui représente 99,3 pour cent. En répétant la même expérience auprès d’autres auditoires, j’ai découvert que c’était une moyenne générale. Même si le pourcentage variait un peu, il restait quand même très élevé. Au cours d’une méditation, je demandais au Seigneur de m’aider à identifier l’origine du désarroi qui règne dans ce genre de situations. Il me répondit: «Dis-leur d’arrêter de vouloir tout expliquer, et le désarroi cessera de lui-même».

Maintenant, je comprends pourquoi le désarroi n’a plus de prise sur ma vie. Bien que beaucoup d’éléments demeurent encore dans l’ombre, Dieu m’a délivrée de cette habitude de toujours vouloir tout comprendre, et la différence est appréciable.
Dieu m’a délivré de l’intellectualisme (mentionné dans 2 Corinthiens Chapitre :  10 Verset : 5 =  » …détruisant les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu… » ), je n’essaie plus de trouver une raison à ce qui est inexplicable.

Cela paraît un peu trop simpliste, n’est-ce pas ?

Pourtant, résister à la tentation de vouloir tout expliquer (raisonner) mène à la vraie liberté. Ce que je viens de dire a du sens, réfléchissez-y une minute : tout est lié à «notre faculté de raisonnement».

Nos pensées sont le champ de bataille préféré de Satan.
Nous sortons vainqueurs ou vaincus de cette guerre. 1 Corinthiens Chapitre : 14 Verset : 33 = «Dieu n’est pas l’auteur de la confusion». C’est Satan qui est l’auteur de la confusion.

Le diable sait nous entraîner dans de grandes théories et des raisonnements contraires à la Parole de Dieu.

2 Corinthiens Chapitre : 10 Versets  : 4-5  stipule que pour gagner le combat, il est primordial de se débarrasser de ce genre de raisonnement. Le verset dit : « Nos armes ne sont pas simplement humaines. Elles tiennent leur puissance de Dieu. Il les rend capables de détruire les bastions dans lesquels les hommes se barricadent contre lui. »

QUELLE EST L’ORIGINE DU DÉSARROI ?

Oui, nous renversons les raisonnements et les arguments sophistiqués qui se dressent prétentieusement en rempart contre la véritable connaissance de Dieu. Faisant prisonnière toute pensée (rebelle), nous l’amenons à obéir à Christ et à reconnaître son autorité. Puisque la Parole nous exhorte à ne pas tout décortiquer, obéissons tout simplement. Et quand l’intellect veut reprendre le dessus, soumettons nos pensées à l’obéissance de Jésus.

Ces écritures nous disent que nous sommes en guerre, et le plus gros du combat se déroule dans le psychisme.

Satan sait comment cibler nos pensées.

Ces versets stipulent que nous sommes confrontés à ses attaques livrées dans notre imagination. Vous est-il déjà arrivé d’imaginer ce qui s’avéra plus tard être faux ? Ou de voir défiler sur l’écran de vos pensées, des images déplacées ? Les théories sont des plans ou des idées censées élucider les problèmes; les raisonnements sont des spéculations intellectuelles concernant des réponses qui, bien souvent, n’appartiennent qu’à Dieu.

Pour résumer, laissez-moi vous dire que le désarroi provient du désir d’expliquer ou de trouver la réponse à une situation qui nous échappe, quand il semble évident que Dieu est Le seul à la détenir.
Or, pour une raison méconnue, il ne la donne pas !

QUELLE EST L’ORIGINE DU DÉSARROI ?

DÉLIVRÉE DU «RATIONALISME»

Tout d’abord, vous devez comprendre ma façon de penser «d’avant».
Vous pourrez ainsi mieux apprécier l’ampleur de ma délivrance.
Depuis très jeune, je pensais que le fait de n’avoir besoin de personne, d’être indépendante et de s’occuper de ses affaires était le moyen le plus fiable pour réussir sa vie. Moins on réclamait de l’aide, moins on était redevable ; ne rien devoir à personne ! Telle était la règle ! Lassée d’être blessée, cette conception était sensée me protéger de la douleur. Un tel raisonnement est bien sûr complètement erroné.
Mais il m’a fallu du temps pour le comprendre et pour l’admettre. A l’époque, je passais mon temps à m’inquiéter, à raisonner, à analyser, à élaborer de grandes théories, à élucubrer, à vivre frustrée, irritée, et la liste est longue.

Plus nous optons pour l’autosuffisance, plus il est difficile de faire confiance à Dieu, ou même à qui que ce soit! Le Seigneur veut que vous dépendiez de Lui, au lieu de compter sur vous-même, plus vous dépendez de Jésus-Christ, plus vous êtes capable de Lui abandonner ce que vous ne comprenez pas, sachant qu’II détient la réponse qu’II vous révélera le moment venu, ne confondez pas cette attitude avec de la passivité. Il n’est pas question d’en user, surtout dans le domaine de la foi. Si vous ne comprenez pas votre situation, ou celle de vos amis, commencez par prier. Demandez au Saint-Esprit de vous éclairer, de vous guider, de vous dévoiler le problème. Ensuite, patientez en sachant qu’en SON temps, Il vous permettra de comprendre.

Lorsqu’on se pose des questions, il est légitime d’y réfléchir. Mais, dès que la confusion pointe son nez, optez de remercier Dieu pour la réponse qu’II détient; dites-Lui que vous êtes sûr de savoir que la solution est entre Ses mains et qu’II vous la révélera au moment voulu.

Vous ne serez jamais libéré du raisonnement et du désarroi tant que vous n’adopterez pas l’attitude ci-dessus.

Cette attitude est une attitude de foi !

 

POURQUOI SEIGNEUR , DIS MOI POURQUOI ? ( 2ième Partie)

Avec l’aide de la prédication de J.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *