Publié le

L’HOMME EST NE PÉCHEUR !

L’homme est né pécheur =

 

 Marc Chapitre : 7 Versets : 20-23 = “Il disait : Ce qui sort de l’homme, voilà ce qui souille l’homme. Car c’est du dedans, du cœur des hommes, que sortent les desseins pervers : débauches, vols, meurtres, adultères, cupidités, méchancetés, ruse, impudicité, envie, diffamation, orgueil, déraison. Toutes ces mauvaises choses sortent du dedans et souillent l’homme.”

 

LES HOMMES SONT CONFUS ET VIVENT DANS LEURS ILLUSIONS =

 

Qui peut être sauvé le
plus facilement?
Celui qui pense être
Le pire pécheur du monde.

 

Avant de continuer, je voudrais vous poser une question.

Que pensez-vous de vous-mêmes ? Pensez-vous que vous êtes plutôt bon ou plutôt mauvais ? D’après vous ?

Tous les hommes vivent dans leurs propres illusions. Vous n’êtes probablement pas aussi mauvais ou aussi bon que vous le pensez.

D’après vous donc, qui vivra une meilleure vie de foi ? Celui qui croit être bon ou celui qui se considère comme mauvais? Le dernier. Alors, quels sont ceux qui peuvent être rachetés le plus facilement ? Ceux qui ont commis le plus de péchés ou ceux qui en ont commis le moins ? Ceux qui ont commis le plus de péchés peuvent être sauvés plus facilement car ils savent qu’ils sont pécheurs. Ils peuvent mieux accepter la rédemption préparée pour eux par Jésus.

Si nous nous observons attentivement, nous nous apercevons que nous sommes pleins de péchés. Qu’est-ce qu’un homme ? L’homme est “une mauvaise graine.” Dans Isaïe Chapitre : 59, il est dit qu’il y a toutes sortes d’iniquités dans le cœur de l’homme. L’homme est donc plein de péchés. Mais beaucoup ne seront pas d’accord de considérer l’homme comme un monceau de péchés. Considérer l’homme comme “une mauvaise graine” est une bonne définition. Si nous nous observons franchement, nous arriverons à la conclusion que nous sommes mauvais. Ceux qui sont honnêtes arriveront à cette conclusion.

Mais il semble qu’il y en ait peu qui acceptent d’être un monceau de péchés. Nombre de gens vivent confortablement parce qu’ils ne se considèrent pas comme pécheurs. Parce que nous sommes mauvais, nous avons créé une civilisation pleine de péchés. Si ceux qui refusent de reconnaître leur état de pécheur n’étaient pas si nombreux, ils auraient honte de leurs péchés. Seulement, il en existe tant comme eux qu’ils n’ont pas honte de leur personne.

Mais leur conscience le sait. Tout le monde a une conscience qui lui dit : “C’est honteux.” Adam et Ève se sont caché dans les arbres après avoir péché. Aujourd’hui beaucoup de gens se cachent derrière notre culture vile, notre culture pécheresse. Ils se cachent derrière d’autres pécheurs pour éviter le jugement de Dieu.

Les gens sont trompés par leurs illusions. Ils se croient plus saints que les autres. Ils s’écrient outrés : “Comment un homme peut-il faire de telles choses ? Comment un ecclésiastique peut-il faire cela ? Comment un fils peut-il faire cela à ses parents ?”

Ils pensent qu’eux-mêmes ne pourraient pas faire de telles choses.

Chers amis, il est si difficile de connaître la nature humaine. Si nous voulons vraiment nous découvrir tels que nous sommes, nous devons d’abord être sauvés. C’est un processus qui prend du temps, et beaucoup parmi nous ne le trouveront pas avant le jour de leur mort.

Connais toi toi-même =

 

Comment un homme qui ne
se connaît pas vit-il?
Il vit en essayant de se cacher.

 

Parfois, nous regardons un homme et nous réalisons qu’il ne se connaît pas vraiment. Socrate a dit : “Connais toi toi-même.” Certaines personnes ne savent pas ce qu’elles ont dans leurs cœurs : meurtres, vols, cupidité, méchanceté, fourberie, tromperie, convoitise…

Elles ont le venin du serpent dans leurs cœurs mais parlent de vertu. C’est parce qu’elles ignorent qu’elles sont nées pécheresses.

Beaucoup dans le monde ne savent pas comment s’observer.

Ils se trompent et vivent leur vie bien drapée dans leurs tromperies. Ils se précipitent eux-mêmes en enfer. Ils iront en enfer par leurs propres tromperies.

 

LES HOMMES RÉPANDENT CONTINUELLEMENT LE PÉCHÉ AU COURS DE LEURS VIES =

 

                              Pourquoi vont-ils en enfer?
                                  Parce qu’ils ne se
connaissent pas.

 

Examinons Marc Chapitre : 7 Versets : 20-23“Il disait : Ce qui sort de l’homme, voilà ce qui souille l’homme. Car c’est du dedans, du cœur des hommes que sortent les desseins pervers : débauches, vols, meurtres, adultères, cupidités, méchancetés, ruse, impudicité, envie, diffamation, orgueil, déraison. Toutes ces mauvaises choses sortent du dedans et souillent l’homme.”

Le cœur de l’homme s’emplit de mauvaises pensées dès le moment où il est conçu.

Supposons que le cœur de l’homme soit constitué d’un verre plein à ras bord d’un liquide sale, à savoir, nos péchés. Que se passera-t-il si l’homme bouge d’avant en arrière ? Bien entendu, le liquide sale (le péché) va se renverser. Plus il bougera, plus le liquide se répandra.

Nous, pleins de péchés, vivons nos vies de cette façon. Nous répandons les péchés partout où nous allons. Nous pécherons toute notre vie car nous sommes des monceaux de péchés.

Le problème, c’est que nous ne réalisons pas que nous sommes des monceaux de péché et des graines de péché. Nous sommes pleins de péchés et avons les péchés dans nos cœurs. Voici ce qu’est un homme.

Cet amas de péchés est prêt à se renverser. Le péché de l’homme est de penser qu’il n’est pas pécheur naturellement, mais que ce sont ceux qui l’entourent qui l’amènent à pécher et que ce n’est donc pas sa faute.

Ainsi, même s’il commet un acte de pécheur, il pense que tout ce qu’il a à faire, c’est de le laver proprement. Il continue à le laver pendant que ça se renverse, en disant que ce n’est pas de sa faute. Même si nous l’avons lavé, ne pouvons-nous pas le répandre à nouveau ? Nous devons continuer à le laver et le laver sans cesse.

Puisque le verre est plein, il se renversera à nouveau. Cela ne sert à rien de laver l’extérieur. Nous pouvons laver l’extérieur aussi longtemps que bon semble à notre moralité, cela ne sert à rien tant que l’intérieur est plein de péchés.

L’homme naît tellement plein de péchés que son cœur ne se videra jamais quelle que soit la quantité de péchés répandus sur son chemin. Nous commettrons donc des péchés tout au long de notre vie.

Tant qu’un homme n’a pas pris conscience qu’il est un amas de péchés, il va tenter de se cacher. Le péché est dans le cœur de l’homme et ne disparaît pas d’un simple lavage extérieur. Il en renverse un peu et l’essuie avec un balai, une serviette, une couverture… Il persiste à croire que s’il l’essuie encore une fois tout deviendra propre… mais cela se renverse éternellement.

Combien de temps pensez-vous que cela va durer ? Cela durera jusqu’au jour de sa mort. Les hommes pèchent durant toute leur vie. C’est pourquoi nous devons croire en Jésus pour être sauvés. Et pour être sauvés, nous devons nous connaître nous-même.

 

Qui peut recevoir Jésus
avec reconnaissance?
Les pécheurs qui admettent avoir
fait beaucoup de mal.

 

Admettons qu’il y ait deux hommes semblables à deux verres remplis de liquide sale. Chaque verre est plein de péchés. L’un se regarde en face et dit, “Oh, quel pécheur je suis !” Alors, il abandonne et va chercher quelqu’un qui puisse l’aider.

Mais l’autre pense qu’il n’est pas si mauvais. Il ne voit pas l’amas de péchés en lui. Toute sa vie, il continue de laver les saletés. Il nettoie un côté, puis l’autre… et ainsi de suite.

Beaucoup de gens vivent avec prudence durant leurs vies ayant peu de péchés dans leurs cœurs mais qui vont quand même se répandre. Puisqu’il subsiste du péché dans leurs cœurs, quel bien cela peut-il produire ? Être prudents ne les aidera pas à se rapprocher du paradis. “Être prudent” conduit sur le chemin de l’enfer.

Chers amis, “être prudent” ne vous conduit qu’en enfer. Si quelqu’un est prudent, ses péchés ne se répandront peut-être pas autant. Mais il reste un pécheur dissimulé.

Qu’y a-t-il dans le cœur de l’homme ? Le péché ? L’immoralité ? Oui ! De mauvaises pensées ? Oui ! Des mauvaises paroles ? Oui! L’arrogance ? Oui !

Nous savons que nous sommes des monceaux de péchés quand nous réalisons que nos actes sont mauvais, pervers, de façon tout à fait naturelle. Ce n’est peut-être pas évident quand on est jeune.

Mais qu’en est-il lorsque nous sommes plus âgés ? Lorsque nous allons au collège, au lycée, à l’université, et ainsi de suite… nous réalisons que ce que nous avons en nous est le péché. Vraiment ? Et ça devient impossible de le cacher. Vraiment? Nous continuons à le répandre. Et nous le regrettons. “Je ne le referai pas.” Mais nous ne pouvons rien changer. Pourquoi ? Parce que nous sommes nés en étant un monceau de péchés.

Nous ne devenons pas purs par la prudence. Ce que nous devons savoir, c’est que nous sommes nés pleins de péchés afin d’être entièrement rachetés. Seuls ceux qui acceptent avec reconnaissance la rédemption préparée par Jésus seront rachetés.

Mais ceux qui pensent : “Je n’ai pas fait beaucoup de mal. Je n’ai pas beaucoup péché”, et ne croient pas que Jésus a effacé leurs péchés, doivent aller en enfer. Nous devons savoir que nous avons ce monceau de péchés en nous. Nous sommes tous nés ainsi.

Si vous pensez : “Je n’ai pas fait beaucoup de mal, si seulement je pouvais être racheté de ces quelques péchés”, serez-vous libérés de vos péchés ? Jamais.

Ceux qui pourront être sauvés sont ceux qui savent qu’ils sont pleins de péchés. Ils croient que Jésus a pris tous les péchés en se faisant baptiser dans le fleuve Jourdain et qu’Il les a supprimés sur la croix.

Que nous soyons sauvés ou non, nous vivons tous dans l’illusion. Nous sommes des monceaux de péchés. C’est ce que nous sommes. Nous ne pouvons être rachetés que si nous croyons que Jésus a effacé tous nos péchés.

DIEU NE SAUVE CEUX QUI N’ONT QU’UN PETIT PÉCHÉ =

 

Quel est celui qui
trompe Dieu ?
Celui qui demande pardon pour
le péché quotidien.

 

Dieu ne sauve pas ceux qui n’ont qu’ “un petit péché.” Dieu ne jette même pas un coup d’œil sur ceux qui disent : “Mon Dieu, j’ai un petit péché.” Ceux qu’Il regarde sont ceux qui disent : “Mon Dieu, je suis un monceau de péchés. J’irais en enfer. Je te prie de me sauver.” Les véritables pécheurs disent : “Je ne peux être sauvé qu’à condition que tu me sauve. Je ne ferai plus de prières de repentance car je pécherai de nouveau. Sauve-moi s’il te plaît.”

Dieu sauve ceux qui comptent entièrement sur Lui. Je l’ai expérimenté. Les prières de repentance ne nous libèrent pas des péchés. “Dieu, je T’en prie, aie pitié de moi et sauve-moi de mes péchés.” Celui qui prie ainsi sera sauvé. Il croit à la rédemption de Dieu, au baptême de Jésus par Jean Baptiste. Il sera sauvé.

Dieu ne délivre que ceux qui savent qu’ils sont des monceaux de péchés, des graines de péchés. Ceux qui disent : “J’ai commis ce petit péché. Pardonne-moi s’il te plaît,” restent des pécheurs et Dieu ne les sauvera pas. Dieu ne sauve que ceux qui savent qu’ils ne sont que des monceaux de péchés.

Dans Isaïe Chapitre : 59 Versets : 1-2, il est dit:  “Non, la main de Yahvé n’est pas trop courte pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre. Mais ce sont vos fautes qui ont creusé un abîme entre vous et votre Dieu. Vos péchés ont fait qu’il vous cache sa face et refuse de vous entendre.”

Comme l’homme est né avec un monceau de péchés, Dieu ne peut le regarder avec affection. Ce n’est pas parce que sa main est trop courte ou qu’il est sourd qu’il ne nous entend pas quand nous demandons son pardon.

Dieu nous dit : “Ce sont vos fautes qui ont creusé un abîme entre vous et votre Dieu. Vos péchés ont fait qu’il vous cache sa face et refuse de vous entendre.” Puisque nous avons tant de péchés dans nos cœurs, nous ne pouvons entrer au paradis même si la porte est grande ouverte.

Si l’homme, ce monceau de péchés, demande pardon à Dieu chaque fois qu’il pèche, ce dernier devrait tuer Son fils à chaque fois. Dieu ne tient pas à faire cela. Alors, il dit : “Ne viens pas tous les jours avec tes péchés. Je t’ai envoyé Mon fils pour te sauver de ceux-ci. Tout ce que tu as à faire est de comprendre comment Il a pris tous les péchés et de savoir si c’est la vérité. Ensuite, crois en l’évangile de la rédemption pour être sauvé. C’est le plus grand amour que j’ai pour toi, ma créature.”

C’est ce qu’Il nous dit : “Crois en Mon Fils et sois racheté. Moi, ton Dieu, j’ai envoyé Mon fils pour expier tes péchés et tes iniquités. Crois en Mon fils et sois sauvé.”

Ceux qui ignorent qu’ils sont des monceaux de péchés demandent à Dieu de pardonner leurs petits péchés. Ils viennent à Lui en ignorant l’immense quantité de leurs péchés et prient : “Je t’en prie, pardonne-moi ce petit péché. Je ne le ferai plus jamais.”

Ils tentent aussi de tromper Dieu. Nous ne péchons pas qu’une seule fois mais nous péchons sans arrêt jusqu’à notre mort. Ils doivent cesser de demander pardon jusqu’au dernier jour de leur vie.

Être pardonné pour un petit péché ne peut rien régler car nous commettons des péchés tous les jours et ce jusqu’à notre mort. L’unique solution pour être libérés de nos péchés est donc de les donner à Jésus.

 

Qu’est-ce qu’un Homme ?
Un monceau de péchés.

 

La Bible répertorie les péchés des hommes. Dans Isaïe Chapitre : 59 Versets : 3-8 “Car vos mains sont souillées par le sang et vos doigts par le crime, vos lèvres ont proféré le mensonge, votre langue médite le mal. Nul n’accuse à juste titre, nul ne plaide de bonne foi. On se confie au néant, on profère la fausseté, on conçoit la peine, on enfante le mal. Ils ont fait éclore des œufs de vipère, ils tissent des toiles d’araignées. Qui mange de leurs œufs en meurt ; écrasés, il en sort un serpent. Leurs toiles ne feront pas un vêtement, ils ne pourront se vêtir de leurs œuvres ; Leurs œuvres sont des œuvres mauvaises, les actes de violence sont dans leurs mains. Leurs pieds courent au mal ; ils ont hâte de verser le sang innocent. Leurs pensées sont des pensées mauvaises, ravage et destructions sont sur leurs chemins. Ils n’ont pas connu la voie de la paix, le droit ne suit pas leurs traces ; ils se font des sentiers tortueux, quiconque les suit ignore la paix.”

Les doigts des hommes sont souillés par l’iniquité et ils travaillent pour le mal tout au long de leur vie. Tout ce qu’ils font est mal. Et nos langues “ont menti.” Tout ce qui sort de nos bouches est mensonge. Jean Chapitre : 8 Verset : 44“Quand il profère le mensonge, il parle de son propre fonds”. Ceux qui ne sont pas nés de nouveau aiment dire : “Je vous dis la vérité… Je vous le jure. Ce que je dis est la vérité…” Mais ce sont toujours des mensonges. Ainsi que c’est écrit : “Quand il profère le mensonge, il parle de son propre fonds.”

Les hommes se confient en des paroles vaines et profèrent le mensonge. Les hommes conçoivent le mal et produisent l’iniquité. L’homme couve des œufs de vipère et tisse des toiles d’araignée. Dieu a dit : “Qui mange de leurs œufs en meurt ; écrasés, il en sort un serpent.” Il dit que se trouvent des œufs de vipère dans vos cœurs. Des œufs de vipère! Le mal est dans vos cœurs. Soyez sauvés en croyant à l’évangile d’eau et du sang.

Chaque fois que je commence à parler de Dieu, des gens qui disent : “Ah, non! Ne me parlez pas de Dieu, s’il vous plaît. Chaque fois que j’essaye de faire quelque chose, les péchés sortent de moi. Ils débordent. Je ne peux pas bouger d’un pas sans renverser les péchés tout autour. Je ne peux rien y faire. Je suis trop rempli de péchés. Aussi, ne me parlez pas de Dieu.”

Cet homme-là sait sûrement qu’il est un monceau de péchés mais ne connaît pas vraiment l’évangile qui peut le sauver. Ceux qui pensent qu’ils sont des monceaux de péchés peuvent être sauvés.

Et Il a entièrement expié nos péchés. Connais-toi toi-même comme un monceau de péchés que tu es, et sois sauvé. En fait, tout le monde est comme ça. Tout le monde répand des péchés. Ils débordent car l’homme est un monceau de péchés. Seule la puissance de Dieu peut sauver une telle personne. N’est-ce pas étonnant ? Ceux qui répandent des péchés alors qu’ils sont bouleversés, heureux, à l’aise… ne peuvent être sauvés que par notre Seigneur Jésus. Jésus est venu pour sauver ces gens-là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *